Apprendre le respect…

Il faut apprendre le respect : oui, mais le respect de quoi ? Et comment ?

lapin-retardLe nouveau ROI (règlement d’ordre intérieur) des écoles communales de Forest adopté ce 6 juillet crée la polémique : au bout de 4 retards sur l’année, les enfants ne peuvent plus entrer dans l’école pour la demi-journée.
Mesure critiquée : il est illégal de punir les enfants pour des actes dont ils ne sont pas responsables (ce sont les parents qui conduisent les enfants du maternel et primaire à l’école).
Mesure approuvée : les arrivées tardives perturbent les cours, pénalisant les autres élèves et compliquant le travail des enseignants.

A l’argument souvent répété « Oui, mais c’est quand même important d’apprendre à respecter les horaires aux enfants » on peut rétorquer : « Qu’est-ce qui est le plus important ? Apprendre à respecter les horaires .. . ou apprendre à respecter les gens? »
Car derrière l’exaspération des enseignants concernant les horaires, il y a surtout un raz-le-bol du manque de respect dont ils sont victimes en tant qu’enseignants, dans leur fonction -pourtant essentielle- de formateur des générations futures.
Obliger par la menace à respecter les horaires entraînera-t-il le respect des personnes (enseignants, élèves, accueillants…)? Ou cela ne fera-t-il qu’augmenter les tensions?
Et si on essayait de prendre le problème par l’autre bout : coconstruire le respect mutuel entre tous les acteurs impliqués dans l’éducation des enfants, pour qu’en découle le respect des horaires, du matériel, du cadre…

Argumentaire d’une maman d’élève :

J’étais fière de ma commune lorsque j’ai appris qu’une nouvelle école communale s’ouvrait il y a un an, et qu’elle serait aussi à pédagogie active, comme 2 autres écoles publiques forestoises. Fière de ce choix d’élargir l’accessibilité à une scolarité qui privilégie le respect de l’enfant et son autonomie.

Mais aujourd’hui, cette même commune adopte un ROI (Règlement d’Ordre Intérieur) qui va à l’encontre des valeurs véhiculées par la pédagogie que j’ai choisie pour mes enfants.
Les faits : le nouveau ROI prévoit qu’au 4e retard (2e pour les enfants qui ne sont pas en obligation scolaire) « les enfants ne soient plus autorisés à pénétrer dans l’établissement. » Ce nouveau règlement a été élaboré suite aux mesures exceptionnellement strictes mises en place durant l’alerte anti-terroriste, mesures qui semblent avoir fait, en effet, baisser le nombre de retards. Et en effet, les retards constituent un problème récurrent qui nuit au bon déroulement des cours.

Pourquoi je ne suis pas d’accord avec ce ROI ?
Je suis consciente de la difficulté causée par les retards pour les enseignants et les élèves (interruption des cours…).
Je pense qu’1 (ou 1/2) jour de cours raté peut se rattraper relativement facilement (comme lorsqu’on est malade en fait).
Je ne nie pas que des mesures strictes et des sanctions aient effectivement réduit les retards.
Alors, pourquoi je ne suis pas d’accord ?

Qu’une action aie l’effet escompté ne signifie pas qu’elle soit une réussite.
C’est toute la différence entre se faire obéir parce qu’on inspire la crainte ou bien le respect.
Moi j’attends d’une école qu’elle apprenne le respect, pas la crainte.
Respecter une personne c’est lui faire honneur, reconnaître les bienfaits qu’elle nous apporte, être ouvert à une relation mutuellement enrichissante.
Craindre une personne, c’est se fermer à celle-ci, la fuir, car les sanctions qu’elle nous inflige masquent tout ce qu’elle pourrait nous apporter de positif.
Menacer d’emblée tout le monde d’une punition, c’est considérer chacun comme un « criminel » en puissance. Ce qui induit des réactions négatives (soumission et peur, ou rébellion et colère).

Ce que je reproche à ce ROI, c’est que c’est un exemple éducatif que je ne cautionne pas :

  • Face à un problème, c’est la punition qui permet de se faire obéir (violence) ;
  • Quand les grands font des erreurs et ce sont les petits qui sont punis (injustice) ;
  • Quand quelques uns causent problème, tout le monde est mis dans le même sac (préjugés) ;
  • Qu’un problème se résume à ses effets, sans considérer ses causes (agir sans comprendre) ;

Si nous signons le ROI, cela veut dire que nous acceptons ce mode de fonctionnement et les valeurs qui le sous-tendent, et qui plus est à l’endroit même où on forme les générations à venir. Comment alors croire encore en un avenir avec moins de violence et de soumission, et plus de respect ?
Parents, enfants, enseignants, accueillantes, directions… réagissons !

Demandons l’élaboration d’un règlement positif, conforme à un modèle éducatif qui privilégie l’écoute, l’analyse critique, et la recherche de solutions par la collaboration réelle de tous. Tout ce qu’on demande au secteur de l’éducation permanente en fait, alors pourquoi ne pas l’appliquer à l’éducation tout court ? Cela prend plus de temps, et tout ne sera pas directement solutionné, mais les tensions et heurts qui sont le véritable problème s’en trouveront diminués, offrant un cadre épanouissant pour tous.

Marie Fontaine, maman d’une élève forestoise

 

Publicités

A propos Centre Doc Alpha

Nous sommes les documentalistes du Centre de documentation du Collectif Alpha. Nous proposons de la documentation sur l'alphabétisation, mais aussi sur la formation d'adultes, l'éducation permanente, l'insertion socioprofessionnelle, l'interculturel, l'émancipation... Notre centre de documentation est ouvert à toute personne intéressée par ces thématiques : formateurs, étudiants, enseignants, travailleurs sociaux, chercheurs...
Cet article, publié dans éducation, vivre en société, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s