Journée de l’alpha: lire, écrire… et s’écouter ?

Le 8 septembre, c’est la journée internationale de l’alphabétisation.

Nous vivons dans un monde où l’écrit à pris une place centrale, et l’analphabétisme et l’illettrisme sont de ce fait considérés comme de graves handicaps. Et pourtant, il affectent encore 10% de la population, ici en Belgique.

Et si ce n’étaient pas eux mais nous, lettrés, qui avons un problème ?

 

petit_manuel_41_en_710_1052A tout faire passer par l’écrit, on n’arrive plus à se parler et s’écouter.
Ce sont les formulaires, certificats, attestations… qui guident nos actions.
Peu importe si cela nous oblige à prendre des décisions absurdes, l’écrit prime!
Quelle place occupe encore la capacité d’analyse et de réflexion dans cette société gangrenée par l’administration ?

 

De plus, on nous met face à une contradiction : d’une part on nous prive de toute possibilité de prendre des responsabilités en nous masquant derrière des tonnes de procédures et paperasses, d’autre part on nous rend responsables, individuellement, de notre situation, sans jamais remettre en question le système global (celui-là même qui empêche une réelle prise de responsabilités).

Un exemple concret (et tragique!) de cette maladie de notre « société de papiers » : les mesures d’activation des chômeurs et allocataires sociaux, dont l’absurdité et l’incohérence est dénoncée par Lire et Ecrire à l’occasion de cette journée de l’alpha.

Activons-nous, oui … mais collectivement!
Analphabètes et lettrés, travailleurs et chômeurs, allocataires et travailleurs sociaux… nous sommes tous des éléments d’une même galère à la dérive.
Alors il est grand temps de s’unir pour éviter le naufrage.

En cette journée de l’alphabétisation, arrêtons de lire … pour regarder, écouter, penser, parler… et vivre!

rosasetdefjpbc66-783f5

 

Cette année, Lire et Ecrire choisit l’utopie pour interpeller l’opinion publique et dénoncer les dérives des mesures d’activation qui pénalisent les plus fragilisés, dont les personnes en situation d’illettrisme. Dans le mini film « Rosa. La vie en rose », on retrouve le personnage de « Rosa. Plongée en absurdie » de la campagne de 2015. Cette fois, plutôt que de montrer l’incohérence et l’absurdité des politiques d’activation, on présente une utopie : Rosa est écoutée, soutenue… et trouve en emploi tout en poursuivant sa formation en alphabétisation.

 

Publicités

A propos Centre Doc Alpha

Nous sommes les documentalistes du Centre de documentation du Collectif Alpha. Nous proposons de la documentation sur l'alphabétisation, mais aussi sur la formation d'adultes, l'éducation permanente, l'insertion socioprofessionnelle, l'interculturel, l'émancipation... Notre centre de documentation est ouvert à toute personne intéressée par ces thématiques : formateurs, étudiants, enseignants, travailleurs sociaux, chercheurs...
Cet article, publié dans éducation, mobilisation, vivre en société, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s