Le droit à la paresse… à 67 ans?

« Grmbl… ces grèves… Moi, j’ai travaillé toute ma vie et aujourd’hui je suis à la pension… »
« Hé oui, vous, vous avez une pension… nous, on en aura pas »

B9717116121Z.1_20181002113602_000+G0TC55S5K.2-0Aujourd’hui il y a des actions contre la réforme des pensions, particulièrement concernant les métiers pénibles. Il y en a eu d’autres, parce qu’on augmente l’âge de la pension. Puis il y a, et il y aura encore, des marches et des actions et des négociations pour tel ou tel point, avec des petites victoires, peut-être, mais surtout l’impression que tout ça n’arrête pas nos dirigeants, et surtout, ne remet pas fondamentalement en cause la logique qu’il y a derrière tout ça.

« C’est normal hein, de travailler plus tard, l’espérance de vie augmente »

Et donc quoi ? En fait, il n’y a de vie que dans le travail ? Il n’y a pas d’autres choses qui valent la peine dans ce monde ? Dites-moi, c’est quoi qui vous motive à vire chaque jour de plus?  (et si c’est votre travail, c’est quoi exactement dans votre travail?)

Lafargue-visuel-2-

En 1881, Paul Lafargue défendait « Le droit à la paresse« , dénonçant cette folie qu’est l’amour du travail  : « Cette folie est l’amour du travail, la passion moribonde du travail, poussée jusqu’à l’épuisement des forces vitales de l’individu et de sa progéniture. Au lieu de réagir contre cette aberration mentale, les prêtres, les économistes, les moralistes, ont sacro-sanctifié le travail. »

De sa plume cynique, il pointait déjà (oui oui, il y a bien plus d’un siècle!) l’absurdité de la surconsommation, dépeignant de manière satyrique les pauvres bourgeoises obligées de changer de robe plusieurs fois par jour pour écouler les stocks produits par les ouvrières des filatures… Heureusement, depuis, le fordisme est passé par là : les classes populaires aussi peuvent goûter aux joies de la consommation!

Ben on fait quoi alors? On retourne vivre dans des grottes ?

Arrêter la surconsommation, arrêter de travailler frénétiquement pour entretenir la surconsommation, placer d’autres valeurs que le travail au centre de nos vies,… ça demande des changements radicaux, certes. Mais pas insurmontables pourtant, en tous cas pour 99% des gens. Naturellement, cela bouleverserait la sacro-sainte logique de croissance qui est présentée comme la seule planche de salut de la société. Pourtant, d’autres logiques existent, comme celles présentées par les défenseurs de la décroissance. De plus en plus, on voit se développer des initiatives locales comme le zero-déchet, les achats locaux et bio, les donneries, les potagers collectifs (où les liens tissés sont tout aussi importants que les graines plantées)… Si ces actions individuelles sont importantes pour faire émerger une autre manière de penser, elles ne suffisent pas sans un bouleversement majeur au niveau de la société. Voici 3 pistes concrètes proposées par des adeptes de la décroissance :

 

« Les vieux au repos, les jeunes au boulot » disent les manifestants aujourd’hui. Oh oui! On a du pain sur la planche si on veut construire une société où l’on puisse faire de vieux os…

Publicités

A propos Centre Doc Alpha

Nous sommes les documentalistes du Centre de documentation du Collectif Alpha. Nous proposons de la documentation sur l'alphabétisation, mais aussi sur la formation d'adultes, l'éducation permanente, l'insertion socioprofessionnelle, l'interculturel, l'émancipation... Notre centre de documentation est ouvert à toute personne intéressée par ces thématiques : formateurs, étudiants, enseignants, travailleurs sociaux, chercheurs...
Cet article, publié dans mobilisation, Société, travail, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s